L’histoire

 

 

1956

L’Atelier d’expression plastique Les Pinceaux est créé par Gladys Jarreau, plasticienne.
Dans un premier temps, ouvert aux enfants, puis aux adolescents et aux adultes.

1976

Une collaboration naît entre Gladys Jarreau et Sara Païn, enseignante en psychologie, philosophe.
Elles entreprennent un travail de recherche, visant le perfectionnement technique, l’exploration de la signification psychologique et les effets thérapeutiques de la pratique au sein de l’Atelier.

1982

Le Centre de Formation à l’Art-Thérapie est créé sous le patronage de diverses personnalités qui constituent son Comité d’Honneur : Hervé Bazin, de l’Académie Goncourt ; Alfred Brauner et Docteur Françoise Brauner, fondateurs du centre de traitement éducatif de Saint-Mandé; Hélène Catroux enseignante ; Madeleine Choumoff, orthophoniste ; Maguy de Saint Laurent, peintre, psychanalyste, professeur de psychologie à l’Université de Rennes ; Docteur Gaston Ferdière, ancien président de l’Evolution Psychiatrique ; Henry Gouhier, de l’Académie Française ; Georges Hacquard, directeur de l’Ecole Alsacienne ; Professeur Henry Laborit, directeur du Laboratoire d’Eutonologie du Comportement ; Marie Malcome, sous-directrice de l’Ecole Alsacienne ; Professeur Alexandre Minkowski, chargé de mission au Ministère de l’Aide Humanitaire ; Professeur Claude Olivenstein, psychiatre ;
Jean Revol, peintre Docteur Guy Roux, neuro-psychiatre, Président de la Société Internationale de Psychopathologie de l’Expression ; Docteur Dominique Strazzula, psychiatre, psychanalyste ; Professeur Widlocher, psychiatre.

Ses fondatrices

Gladys JARREAU et Sara PAIN. Auteurs de Sur les traces du sujet – Théorie et technique d’une approche art-thérapeutique.

Gladys JARREAU, plasticienne, art-thérapeute, nous a quittés au mois de février 2011. Cet atelier d’avant-garde, qu’elle a fondé en 1956, n’a jamais cessé d’évoluer grâce à sa ténacité et à sa force créative. L’art-thérapie y a trouvé naturellement sa place dans la rencontre d’autres professionnels enthousiastes comme elle, notamment Sara Pain, donnant naissance au CEFAT et à une pensée qui soutient plusieurs générations d’art-thérapeutes depuis trente ans. Nous poursuivons le travail qu’elle a commencé avec la passion et la créativité qu’elle nous a transmises.