Samedi 8 juin

Expérimentez les caractéristiques du bas nylon, extensible et malléable jusqu’à l’informe. Il ne se tient pas par​​ lui-même : aussi est-on amené, pour lui donner forme, à le rouler en boule, à l’étirer, etc. Il lui faut un cadre, une armature qui le mettra en valeur, faisant apparaître ses pleins et ses vides, son opacité et sa transparence. Doux au toucher et​​ d’une légèreté extrême, il décline toute la gamme des transparences jusqu’à l’opaque.
Comment lui donner corps et jouer avec la lumière ? Laisser voir ou cacher ? Voiler ou dévoiler? Quelles limites entre le​​ dedans​​ ou le dehors, entre transparence ou opacité ?​​ Vous vous interrogerez aussi sur les sentiments qu’il provoque, de la passivité à la réactivité, obligeant à la démission ou à l’action, touchant ainsi nos résistances par sa propre résistance.

Cette journée « chantier » est animée par Fabienne CAPMARTIN, art-thérapeute.

Les Chantiers sont créés, chaque année, à partir des recherches des art-thérapeutes diplômés des Pinceaux.​​ Chaque Chantier, inédit, n’a lieu qu’une fois.

L’originalité des travaux, réalisés durant les trois de formation, réside en ce que​​ chacun s’aventure auprès de matériaux plastiques, dans une​​ position de création et de recherche.
A la manière de Soulages, quand il dit​​ « ce que je fais m’apprend ce que je cherche », les diplômés sont amenés à éprouver le transfert sensible sur la matière, à laisser le « faire plastique » déployer la question qu’il suscite, à essayer de formuler ce qu’il découvre… .

Ces pratiques et réflexions tentent d’articuler le singulier et le généralisable, de​​ créer des passages entre​​ le corps sensoriel et le code conceptuel,​​ le sensible et l’intelligible. Elles contribuent ainsi à construire une théorisation de nos pratiques d’art-thérapie. Elles sont une source vivifiante pour nous tous, professionnels, étudiants et formateurs.

C’est la raison pour laquelle chaque Chantier propose deux temps de travail​​
•​​ atelier plastique pour expérimenter l’approche sensible de la matière,
•​​ présentation du Carnet de recherche de l’art-thérapeute pour approcher la manière dont​​ un art-thérapeute fonde sa position clinique auprès des personnes qu’il accompagne.