pdfBrochure générale – Formation à l’art-thérapie 2017/18

 

La formation qualifiante / principes

La formation est un parcours à perspective professionnelle, qui s’adresse à toute personne des secteurs des soins, social, éducatif ou artistique qui utilise ou souhaite utiliser les ressources plastiques comme médiation dans une démarche expressive et/ou thérapeutique.

Afin que ce parcours puisse se constituer en réelle “formation”, les dispositifs visent un double processus : processus de transformation personnelle et processus d’apprentissage. Nous pensons que la construction d’une identité professionnelle rigoureuse nécessite une interrogation subjective permanente et une élaboration théorique et méthodologique spécifiques à une position art-thérapeutique.

C’est dans cette perspective, que les préoccupations qui nous animent en tant qu’art-thérapeutes donnent sens et forme à notre conception de la pédagogie qui fait la singularité de la formation aux Pinceaux :

Le suivi personnalisé de chaque étudiant :
Les entretiens individuels réguliers avec les formateurs référents et des régulations en groupe soutiennent chacun dans son parcours et offrent un espace pour les questions qui se posent dans la construction d’une position professionnelle. Ils permettent l’élaboration et l’ajustement du projet de formation de chacun en adéquation avec les exigences de la formation.

L’accompagnement des formateurs :
Il est assuré par une qualité de présence des formateurs et une co-animation quasi permanente, qui garantit deux positions différentes : une de présence-accompagnement favorisant les conditions d’expression, et une de présence-extérieure ouvrant l’espace du regard, de l’écoute et de la pensée. Les formateurs tiennent aussi une fonction de mémoire et de restitution pour permettre à chacun la réappropriation des expériences vécues.

La continuité du travail en groupe restreint :
La continuité de travail dans le temps du même groupe instaure une élaboration des liens, une qualité d’écoute, une stimulation à la créativité et une approche de la dimension psychique groupale très présente dans la pratique professionnelle.

L’expérience du processus de création traversé par chacun :
Les ateliers expérientiels, la découverte de pratiques plastiques et le cheminement de recherche personnelle forment un socle d’expériences fondatrices sur lequel prennent appui les autres enseignements de la formation.

Ce processus se doit d’articuler la position subjectivité de chacun engagée dans la pratique plastique et la construction d’une position professionnelle dans le lien à l’autre.

L’élaboration d’une théorisation et d’une méthodologie :
Les enseignements des professionnels ayant théorisé sur leurs pratiques, la lecture partagée des textes fondateurs, les présentations cliniques d’art-thérapeutes des professionnels qui ont une longue expérience sur le terrain contribuent à un travail de réappropriation subjective des savoirs et questionnements que chacun est invité à faire.

La formation, pensée comme un tissage, invite ainsi les participants à explorer ces champs divers et demande à chacun d’éprouver une position “paradoxale” : position active et position d’attente en même temps. S’impliquer personnellement, interroger ses certitudes, écouter, chercher à formuler, articuler à la théorie… mais aussi, ne pas s’empresser de traduire, accepter de ne pas saisir et être ainsi dans l’accueil de ce qui surgira.