pdfBrochure formations Courtes et Pro 2017-18
pdfFiche d’inscription – Formations Courtes

 

Chantiers

Recherches plastico-cliniques

 // samedis de 10h à 16h30

Arecherche

Les Chantiers prennent appui sur les recherches plastiques et cliniques réalisées, sous forme des Carnets de recherche, par des d’art-thérapeutes diplômés des Pinceaux. Ces recherches sont une source vivifiante pour nous tous, étudiants, professionnels et formateurs, c’est pourquoi nous souhaitons les partager car elles nous aident à appréhender la manière dont un art-thérapeute pense et œuvre avec les médiateurs pour les mettre au service de l’autre.

Chaque Chantier propose un travail en trois temps :
• atelier plastique : expérimentation et analyse,
• présentation des Carnets de recherche,
• réflexions cliniques sur l’ajustement de la médiation plastique proposée à différents dispositifs d’expression et d’art-thérapie.

“Chef des chantiers” : Gabriela PISANO, art-thérapeute, formatrice, co-anime les chantiers à côté des art-thérapeutes.

 

Monotype : l’inattendu, entre ressemblance et différence

// samedi 21 octobre 2017

Le monotype est une technique d’estampe qui permet d’obtenir une épreuve unique, une originalité qui lui a valu d’être pratiquée par les plus grandes artistes.
Rythmée par un processus séquencé, cette technique laisse place à l’imprévu, au décalage, à la surprise. L’image produite se révèle, inversée, semblable et différente.

Entre contrôle et intuition, adjonction et soustraction de matière, dessin et peinture, les possibilités créatives sont multiples.
Comment jouer avec l’inattendu du monotype ? L’anticiper, s’y préparer ? Comment accompagner le processus d’impression ? Comment accueillir l’image-miroir qui en résulte ?

Fabienne GALOCHE et Marianne PICOCHE, art-thérapeutes

______________________________________________________________________________________

Gaze et grillage, trames ajourées

// samedi 9 décembre 2017

Au premier abord, ces deux matériaux, que l’on pourrait opposer pour leurs propriétés physiques, sont-ils si différents ?
L’un robuste, solide, froid, métallique, piquant… L’autre léger, souple, doux et absorbant…
Qu’est-ce qui les relie ? Fils souples ou rigides, tissés, entrelacés, noués lâches ou soudés.

Quels gestes et mouvements vont nous accompagner dans l’exploration de ces deux matériaux tous deux composés d’une trame ajourée ? Comment les détourner de leurs fonctions premières ?
Faire bouger les lignes, écarter ou défaire les fils, sculpter la forme, garder la trace, étirer la surface… Comment accompagner le regard ? au dedans, au dehors et à travers.

Nous vous proposerons d’explorer ces deux matières afin d’envisager les processus à l’œuvre dans nos ateliers.

Katia JACQUIN et Samia SMAIL ISENI, art-thérapeutes.

______________________________________________________________________________________

La paraffine, une mouvance sensible

// samedi 10 mars 2018

Matière plastique par excellence, thermosensible et recyclable, cette cire blanche à l’opalescence caractéristique se transforme et traverse différent états sous l’effet de la variation de la température. Elle autorise une diversité de gestes et de processus plastiques.

Mais comment travailler cette matière changeante qui soumise aux lois de la physique, impose son tempo ? Chaude/froide, collante/glissante, flexible/rigide, transparent/opaque, fragmenté/unifié, fluide/solide … Comment résonne cette matière qui n’est ni tout à fait la même ni tout à fait différente ?

A partir de granulés de paraffine, nous explorerons cette matière mouvante et sensible au rythme de sa transformation, et nous nous confronterons à ses paradoxes.

France SCHOUVERT, art thérapeute

______________________________________________________________________________________

Fil élastique et fil électrique, de la bobine à la ligne

// samedi 16 juin 2018

Tresse plate élastique et fil électrique, tous deux résultent d’un assemblage de deux matières qui évoquent un dedans et un dehors: gomme/coton et cuivre/plastique.
Si la première donne forme aux vêtements, le deuxième permet le transport de l’électricité. Pourtant, chacun d’eux, dans leur fonction première, permettent le mouvement ; mouvement qui semble être sous tension.

Enroulées sur une bobine, ces deux matières sont disponibles immédiatement et en grande quantité. Reste à négocier la tension de cette ligne…
Les enjeux plastiques sont-ils les mêmes ? Comment donner forme au vide en structurant ces lignes sous tension ? Quelle plasticité pour ces matières tout en longueur ? Comment animer, sculpter, appréhender l’espace ?

Carole QUENEL et Sabine de ROUHLAC, art thérapeutes

______________________________________________________________________________________

 

Tarifs

•  le chantier : particuliers : 90 € / formation permanente : 135 €

Matériel : le matériel de base est compris.
En fonction des Chantiers il peut être demandé aux participants d’apporter des outils individuels.