pdfFormation 2ème cycle 2016-17-18

Programme pédagogique

2ème Cycle

sur 2 ans et demi minimum

Diplôme de Formation à l’utilisation des médiations plastiques dans une démarche thérapeutique
Le Diplôme qualifie une compétence à penser les médiations plastiques dans la dimension de la vie psychique et de la dynamique transférentielle, à concevoir et animer des ateliers dans une perspective de développement des processus créatifs de la personne et dans une perspective de soins.

Organisation générale

► 2ème année de formation / 342 H sur 9 mois
Calendrier : rythme hebdomadaire – les vendredis – d’octobre à juin

Pratiques d’atelier 90 H
• Ateliers expérientiels et réflexifs
• Starter, technique plastique
• Recherche en médiations plastiques

  Palette plasticienne II

Théories et cliniques 97 H
• Dispositifs d’art-thérapie, concepts et pratiques
• Initiation à la psychopathologie
• L’Atelire, atelier de lectures psychanalytiques
• Journée Annuelle

Pratique clinique 140 H
• Stage de terrain (120 H)
• Supervision du stage

Suivi pédagogique 15 H
• Régulations en groupe
• Entretiens individuels

3ème année de formation / 331 H sur 1 an et demi
Calendrier :
rythme hebdomadaire – les jeudis – de septembre à décembre

Pratiques d’atelier 65H
• Atelier de recherches plastiques en art-thérapie
• Starter, technique plastique

Théories et cliniques 56H30
• Séminaire clinique en art-thérapie
• Journées cliniques d’art-thérapie
• Journée Annuelle

Pratique clinique 140H
• Stage de terrain (120H)
• Supervision de stage

Modules de recherche/ guidances  55H
• Carnet de recherche & Itinéraire plastique
• Mémoire théorico-clinique

Suivi pédagogique 14H30
• Régulations en groupe
• Entretiens individuels

Modules complémentaires
Modules conseillés, selon le parcours préalable professionnel et de formation de chacun :
• Stages « Techniques plastiques & leviers créatifs »
• Starters (en plus des Starters compris dans le cursus)
• Chantiers, journées plastico-cliniques
• Accompagnement professionnel ou supervision individuelle
Ces modules complémentaires nécessitent une participation financière supplémentaire.
Voir la brochure ou la page du site : Formations courtes.

Programme pédagogique

En questions
Quelles questions se poser pour concevoir et animer un dispositif dans une visée de soins ? Quelles conditions mettre en place pour favoriser le processus créatif et thérapeutique ? Comment appréhender les obstacles psychiques et inventer des leviers à la créativité ?

Quels sont les singularités et les enjeux psychiques de différents médiateurs ? De quelle manière personnelle chacun les appréhende et les transforme ?

Quelle est la spécificité des dynamiques relationnelles et transférentielles, médiatisées par la matière, à l’œuvre dans les ateliers ? Quelle est la position d’un animateur art-thérapeute et la spécificité de son accompagnement ? Comment met-il au travail sa subjectivité engagée dans la relation à l’autre ?

Objectifs
Elaboration d’une position professionnelle personnelle, évolutive et créative, qui tente d’articuler : les expériences cliniques en art-thérapie, des connaissances théoriques, des démarches plastiques, le travail de recherche et une éthique d’exigence de travail sur la subjectivité de chacun.

 

 

// 2ème Année de formation

Cette année exige un changement de position de l’étudiant : plus décentré de son expérience personnelle, il travaille à appréhender la spécificité de la position de l’animateur dans l’accompagnement en art-thérapie.

Pratiques d’atelier

Ateliers expérientiels et réflexifs
Les mises en situation d’atelier évoluent vers un changement de position : chacun dans une attitude, tour à tour, active ou de recul, expérimente différentes situations d’atelier et réfléchit à la spécificité de l’observation clinique, aux enjeux du regard, aux différents types l’accompagnement, de reprise et de restitution en art-thérapie.
Le travail d’écriture articule progressivement les outils théoriques qui se construisent et les expériences cliniques des stages.
Formateurs référents : Christelle LACOMBE, art-thérapeute et d’autres art-thérapeutes

Starters, un nouveau Starter pour découvrir une nouvelle technique plastique selon les mêmes modalités.

Recherche en médiations plastiques : Palette plasticienne II
L’étudiant poursuit sa dynamique de recherche plastique et sa méthodologie afin d’appréhender les pratiques plastiques du point de vue de la médiation et de son utilisation en atelier d’expression.
Formatrices référentes : Juliette FLEURIAU et Valérie de ROVIRA, plasticiennes, art-thérapeutes

Théories et cliniques

Dispositifs d’art-thérapie, concepts et pratiques
Les concepts et problématiques spécifiques à l’art-thérapie sont abordés lors des ateliers expérientiels, cours théoriques et présentations cliniques :
• La position clinique de l’art-thérapeute.
• L’observation clinique en art-thérapie : le processus créateur centré sur la matière, critères et enjeux psychiques – l’observation clinique d’un sujet et d’un groupe
– circulations du corps, du regard et de la parole.
• L’accompagnement plastique et relationnel : le côte à côte, le faire avec, les résonances affectives, la fonction réfléchissante, les interventions et hypothèses en art-thérapie.
• La dynamique relationnelle et transférentielle en art-thérapie – spécificités du transfert sur la matière.
• L’ajustement des dispositifs à différents types d’atelier et à leurs participants – mouvements régrédients / progrédients.
• Le groupe : dynamique et imaginaire groupal.
• L’écriture clinique.
Formateurs / Christelle Lacombe, art-thérapeute, Prosper Chaboche, psychanalyste, psycho-dramatiste, Guy Lavallée, psychanalyste, créateur d’atelier thérapeutique vidéo et l’équipe d’art-thérapeutes.

Séminaire clinique d’art-thérapie
Le groupe élabore une méthodologie propre à l’art-thérapie à partir des observation cliniques réalisées dans les différents lieux de stage et des lectures d’articles ou mémoires d’art-thérapeutes diplômés.

Pratiques cliniques d’art-thérapie
Des professionnels expérimentés partagent leurs pratiques, questions et théorisations en essayant de répondre à la question : comment penser et concevoir un dispositif soignant utilisant la médiation plastique en fonction de la population accueillie, des objectifs et des lieux de soins ?
• Enfants présentant des troubles de l’apprentissage ou du comportement
• Enfants ou adolescents souffrant d’autisme
• Adolescents en hôpital de jour
• Adultes en situation de souffrance passagère ou durable
• Adultes en psychiatrie
• Personnes âgées
Formateurs / Fréderic Content, Roch Neetens, Marie-Claude Oziol, Gabriela Pisano, Fabienne Sanner, et d’autres professionnels art-thérapeutes.

Initiation à la psychopathologie
Essayer d’appréhender la dimension psychique des formes de la souffrance, en s’étayant sur la pratique clinique et des outils théoriques dans une perspective psychanalytique large et ouverte : S.Freud, M.Klein, D.Winnicott, J.Lacan.
• Introduction à la psychopathologie. Elisabeth Russo, psychanalyste
• L’enfant en souffrance. Mathieu Petit Garnier, psychologue
• L’adolescent en souffrance – Psychoses – Autismes. Guy Lavallée, psychanalyste.
• Adolescent à risque – Marie-Claude Oziol, art-thérapeute
• L’adulte en souffrance. Psychoses. Diego Goldenberg, psychanalyste.
• La personne âgée en souffrance. Nathalie Assuied, psychologue.

L’Atelire, atelier de lectures psychanalytiques
Formateurs / Maria Balcarce, psychanalyste

Journée annuelle, colloque autour d’une problématique spécifique à l’art-thérapie.

Pratique clinique

Stage : 120 h dans un atelier d’art-thérapie dans un cadre social, éducatif ou de soins.
Supervision : temps d’interrogation, élaboration et ouverture à la diversité, en petit groupe co-animé par un formateur art-thérapeute et un psychanalyste.

Superviseurs / Gabriela Pisano, Martine Poutiers, art-thérapeutes et Vicky Estevez et Elisabeth Russo, psychanalystes.

Suivi pédagogique

Régulations en groupe et entretiens individuels.

Travail individuel

Le travail de lecture, d’écriture, de pratique plastique, etc., commencé en 1ère année se poursuit et s’intensifie.

Validation de la 2ème année

La validation prend appui sur :
• Contrôle continu
• Validation des écrits à présenter tout au long de l’année.
• Validation du stage
• Validation des travaux à présenter en fin de 2ème année : Rapport de stage
• Palette plasticienne II
• Entretien de fin d’année : avec le formateur référent et le responsable de formation.

Conditions de validation et de passage en 2ème année du 2ème Cycle
La validation de la 2ème année de formation -2ème Cycle- n’entraîne pas obligatoirement en 3ème année de formation.
Le passage en 3ème année et/ou le rythme du celle-ci est soumis aux conditions suivantes :
– la validation de tous les modules de la 2ème année de formation,
– la décision de la commission pédagogique en fonction de :

  •  la conformité du parcours de formation de l’étudiant aux exigences requises en 2ème année et aux                exigences attendues en 3ème année à l’Atepp-Cefat,
  • la cohérence et la pertinence du projet professionnel de l’étudiant par rapport aux exigences de travail et de respect de la position éthique exigée par la profession (code déontologique de la FFAT).

 

3ème Année de formation

L’étudiant avance, par approximations successives, vers une position de chercheur et de clinicien. Pour cela, il choisit des thématiques de recherche plastiques et cliniques et s’engage dans un projet personnel d’élaboration de sa propre position professionnelle.

Pratiques d’atelier

Atelier de recherches plastiques en art-thérapie
Les étudiants, à tour de rôle, prennent une position active dans la l’animation de l’atelier : chacun conçoit un dispositif d’atelier, à partir du médiateur plastique objet de sa recherche, et anime ensuite l’atelier.
Le groupe analyse et réfléchit aux enjeux et à la portée clinique des différents dispositifs. Formateur et étudiant-amateur ont un entretien pour faire le point sur l’expérience.
Formateurs / Fréderic Content et Juliette Fleuriau art-thérapeutes

Starter : un nouveau Starter pour découvrir une nouvelle technique plastique selon les mêmes modalités.

Théories et cliniques

Séminaire clinique en art-thérapie
Le groupe analyse des textes théorico-cliniques, afin d’affiner une interrogation et une argumentation de différentes positions professionnelles en art-thérapie.
Formateurs / différents professionnels art-thérapeutes.

Journées Cliniques d’art-thérapie
Des professionnels partagent leurs expériences et leurs théorisations sur la spécificité de la clinique d’art-thérapie : éclairages théoriques et présentations cliniques, temps d’échange et d’analyse des pratiques :
• Le paradoxe adolescent : ou comment se séparer en restant le même. Marie Claude OZIOL, art-thérapeute, intervenante auprès d’adolescents, à Clermont Ferrand.
• Art-thérapie et personnes âgées. Nathalie ASSUIED, psychologue et Gabriela PISANO, art-thérapeute, intervenantes en maison de retraite.
• Architecture et psychose : espace et structure. Claude GARNEAU, psychanalyste, psychologue à l’Aide Sociale à l’Enfance, en CMPP, créateur et animateur d’un atelier « Architecture et constructions » à l’hôpital de jour du Centre Etienne Marcel.
• Création plastique et géométries psychiques. Christelle LACOMBE-CAILLET, plasticienne art-thérapeute auprès d’adolescents en hôpital de jour et d’adultes.
• Psychiatrie adulte et art-thérapie. Marie PICHOT-PERRIER, art-thérapeute en psychiatrie adulte en CATTP et Isabelle VEDRINE, art-thérapeute et psychologue au pôle de psychiatrie adulte de l’hôpital d’Orsay, secteur Palaiseau.
• Adolescences et psychoses : se voir et s’entendre. Guy LAVALLEE, créateur et animateur d’ateliers thérapeutiques utilisant l’image en hôpital de jour, psychanalyste.

Journée annuelle : colloque autour d’une problématique spécifique à l’art-thérapie.

Pratique clinique

Stage : 120h, dans un atelier à médiation plastique et à visée thérapeutique, auprès d’un professionnel art-thérapeute.

Supervision : en petit groupe co-animée par un art-thérapeute et un psychanalyste.

Modules de recherche / guidances

L’étudiant s’engage dans un travail de recherche global comprenant deux modules :

Carnet de recherche
L’étudiant réalise une recherche plastique et clinique sur un médiateur plastique de son choix, suivant deux axes : un plus personnel « l’Itinéraire », et un plus professionnel « le Carnet ».

L’itinéraire plastique : à partir du médiateur choisi, l’étudiant explore, découvre des possibilités, limites et obstacles, cherche des solutions plastiques, donnant forme peu à peu à un itinéraire plastique très personnel.  Formateur guidant / Vincent Chielens, plasticien, art-thérapeute
Le carnet : l’étudiant dégage une problématique liée au même médiateur, le met en pratique dans l’Atelier de recherches et dans le stage, réalise une recherche clinique et théorique, afin d’appréhender sa singularité, ses enjeux et sa portée clinique en art-thérapie.
Formateurs guidants / Christelle Lacombe et Patricia Riverti, art-thérapeutes.

Mémoire théorico-clinique
Dans une position de clinicien art-thérapeute, à partir de ses expériences de stage, l’étudiant réalise un travail d’écriture théorico-clinique : s’étayant sur ses observations cliniques, la supervision, les lectures, il fait une analyse critique, s’interroge, dégage une problématique spécifique à l’art-thérapie et élabore des hypothèses de travail rigoureuses et ouvertes.
Formateurs guidants / Marie-Claude Oziol, Gabriela Pisano, Fabienne Sanner, art-thérapeutes, et Vicky Estevez, Guy Lavallée, Elisabeth Russo, Marie-Claude Thoulon, psychanalystes.

Suivi pédagogique

Des entretiens ont lieu entre l’étudiant et les formateurs référents pour faire le point sur le travail continu, les difficultés rencontrées et évaluer ensemble l’élaboration des modalités du parcours de formation.

Validation

► Evaluation au cours de la 3ème année : évaluation du travail continu et des modules suivis par l’étudiant.

► Soutenance : l’étudiant présente ses travaux –Carnet de recherche-Itinéraire plastique et Mémoire clinique – devant un jury pluridisciplinaire composé de quatre professionnels, dont certains extérieurs à l’Atepp-Cefat. Le jury prend le temps d’écouter l’étudiant, de l’interroger sur ses travaux et d’échanger sur son positionnement clinique du futur art-thérapeute.

► Validation : après la soutenance, le jury prend connaissance du dossier du parcours de formation de l’étudiant, envoie un courrier au candidat l’informant de la délibération : soit ses travaux sont validés, soit un complément lui est demandé, à présenter à une deuxième soutenance.

► Un entretien final avec l’un des responsables de formation permet de revenir ensemble sur tout le parcours de formation de l’étudiant, de clore ce processus et d’ouvrir des perspectives d’avenir professionnel.

// Le Diplôme de Formation à l’utilisation des médiations plastiques dans une démarche thérapeutique est délivré après soutenance et validation des travaux personnels.